Le vol local

On parle de vol local lorsque le pilote reste suffisamment proche de l’aérodrome de décollage pour pouvoir y retourner et y atterrir en toutes circonstances, quelles que soient les conditions d’ascendance ou de vent rencontrés.

Selon les conditions météo et l’expérience du pilote, le vol local permet de s’éloigner de 10 à 40 km de l’aérodrome.

Vol local en biplace

Tous les pilotes planeur peuvent voler en local.

Vol campagne au dessus du cap Blanc-Nez.

Le vol sur la campagne

On parle de vol campagne lorsque le pilote s’éloigne du terrain pour réaliser des vols de distance. Il peut ainsi parcourir des centaines de kilomètres avant de rejoindre son aérodrome de départ, ou un autre aérodrome.

Lorsqu’on réalise un tel vol, il arrive parfois que les conditions aérologiques changent. Le pilote peut alors se voir contraint d’atterrir dans un champ, ce qu’on appelle « se vacher ». Une fois au sol le pilote contacte son aérodrome de départ pour que les membres de l’association récupèrent la machine. Un planeur est conçu pour se démonter facilement et se ranger dans une remorque.

Pour voler en campagne les pilotes planeurs doivent recevoir un complément de formation sanctionné par une qualification (vol sur la campagne).

La compétition

Au fur et à mesure de votre progression, vous chercherez à aller toujours plus loin et toujours plus vite. Comme des milliers de vélivoles en France, vous vous amuserez à analyser l’enregistrement GPS de votre vol, et vous pourrez alors le comparer aux vols de vos amis pour perfectionner votre pilotage.

Vous pourrez par exemple vous essayer à battre le record du « sprint » organisé par notre aéroclub et qui vise à la réaliser le meilleur temps sur un circuit fixé.

Vous pourrez ensuite vous inscrire à une compétition de vol à voile. Réuni avec vos concurrents sur un même aérodrome, vous devrez parcourir un circuit de 100 à 500 km défini par l’organisation. Le plus rapide gagne. La tactique du pilote et sa capacité à analyser la météo sont décisifs.

Il existe des compétition régionales, nationales, et mondiales qui permettent quel que soit son niveau de progresser en rencontrant d’autres vélivoles, dans une ambiance toujours conviviale.

Les compétitions sont ouvertes à tous les pilotes habilités à voler en campagne.

La voltige

Amateur de sensations fortes : certains planeurs sont homologués pour la voltige ! Ils permettent de réaliser presque toutes les figures de voltiges : vol dos, piqué, vrille, tonneau, looping, renversement, et le tout dans un silence total.

Pour pratiquer la voltige les pilotes planeurs doivent recevoir un complément de formation sanctionné par une qualification (aptitude à la voltige).